Vers mon Instagram

Edwin Greene

Edwin Greene, le directeur de Silver Leaf

Edwin Edgar Greene a 56 ans. Il est né le 25 novembre 1960 dans la maison familiale de Santa Helena.
La famille Greene est implantée dans la vallée de Napa depuis 1889. Elle se distingue en vendant du matériel moderne aux agriculteurs de la région.

Après ses études de management, Edwin Greene épouse Gillian Vernon, la fille du directeur de Silver Leaf. En 1983, il devient l’assistant de son beau-père puis le sous-directeur. Ne voulant pas être taxé de favoritisme, Edwin travaille dur pour mériter sa place et accède à la direction de l’établissement en 1987.

Grâce à lui, la notoriété de Silver Leaf ne cesse de croître. C’est aujourd’hui, l’un des lycées les mieux notés, mais aussi l’un des plus chers. Personne ne met en doute l’efficacité de monsieur Greene mais sa gestion des bourses d’études suscite quelques polémiques. Des associations extérieures s’indignent de voir Silver Leaf n’accueillir pratiquement aucune minorité malgré son important budget alloué aux bourses d’études. Il semblerait que ces fonds soient concentrés sur une poignée d’élèves choisis pour leur talent au lieu d’être répartis sur un plus grand nombre d’élèves défavorisés.

Edwin et Gillian ont un fils en 1985 (Trevor). Suite aux complications de l’accouchement, les médecins disent à Gillian qu’elle ne pourra plus avoir d’enfant. La naissance de Ruby en 1999 tient du miracle et enchante le couple malgré leur âge (39 ans, tous les deux).

Edwin Greene prend sa retraite quand sa fille quitte Silver Leaf, il aura occupé son poste de directeur pendant 30 années scolaires.

Anecdote
Monsieur Greene faisait déjà partie du personnel quand les parents de Wendy et Anna (Clara Drew, Erik Watson et Harry Summers) étaient eux-même lycéens à Silver Leaf.

Source d’inspiration
Le prénom du directeur n’apparaît pas dans le roman, mais on connaît son initiale (page 22). Dans la liste des vieux prénoms originaux commençant par E, j’hésitais entre Edwin et Edgar. Finalement, il aura les deux.

Évolution en cours d’écriture
Au début, le directeur devait paraître très antipathique à Alison qui changeait d’avis petit à petit. Avec la disparition de la scène dans le bureau de la conseillère d’orientation, cette idée a été abandonnée.